Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2009

La genèse de la Tecktonik

NDLR : Attention, ce « stars du greniers du lundi » va vous faire va faire remuer le popotin !

Si je vous dis, été 1998, vous me dîtes ? Oui, la France est championne du monde du ballon rond, même moi je le sais, facile. Non, là je parle plus des nombreuses œuvres musicales que seule la France est capable de sortir chaque été, dont le but est de fournir aux animateurs des campings et clubs de vacances une chorégraphie facile, histoire de faire danser les plaisanciers après l’apéro.

L’été 98 fût donc un grand cru musical, notamment grâce au rythmé Yakalelo, de l’obscur « groupe » Nomads :

 

 

Rythmé non ? Il faut dire que la plupart des ingrédients pour faire un bon tube de l'été est là : les danseurs qui se font une choré de tecktonik en plein soleil dans le désert, les deux chanteurs qui s’affrontent en boléros, le couplet hispanisant, l’espèce de cornemuse dont on se demande ce qu’elle vient foutre là, et surtout l'apparition surprise (si si, à 2m10 !) de la chorégraphe la mieux ciffée de la télé ;-)

22/12/2008

Peter Kitsch, vous connaissez ?

Attention, c'est du lourd ! Cette note aujourd'hui a double vocation :

 

1- de faire office de cadeau de Noël d'HappyFew à mes nombreux lecteurs et fervents commentateurs ! (Attendez la suite, vous comprendrez)

 

2- l'inauguration de la nouvelle catégorie "les stars du grenier du lundi" ! Oui parce que, c'est bien beau de balancer des vidéos (hyper drôles certes) le vendredi juste avant de partir en week end ou le mercredi, jour des marmots, mais qui pense à l'horreur du lundi matin ? Au fait que le prochain week-end est encore loin, très loin ? que le réveil va encore sonner 4 fois à des heures indues le matin ? J'ai donc décidé de prendre les choses en main et de réveiller notre mémoire collective pour vous dégotter les meilleurs moments qui ont fait des 80's et des 90's nos plus belles années (tout le monde y aura droit, d'AB productions aux publicités Banga, en passant par hugo délire, j'ai déjà plein d'idées pour vous mettre en joie dès le lundi !)

 

Alors on commence dès aujourd'hui avec une vidéo qui rendu complètement survoltée ma collègue à ma droite, pourtant habituée à mes frasques musicales ! Nous sommes en 1996, en plein pendant les essais nucléaires français, les sans-papiers sont expulsés de l'église St Bernard, un attentat à Port Royal fait 4 morts et plus de 150 blessés, bref c'est pas l'éclate en France ... Heureusement que Peter Kitsch nous a livré ce petit bijou musical, accompagnée de la délicieuse Olivia, au rôle prépondérant dans cette chanson. Allez, comme disent les Inconnus, on écoute et on en parle après !

 

 

Question : finalement, à réécouter les paroles, Peter kitsch ne serait-il pas l'homme ayant mis au point le langage texto avant l'heure, la classe ?

16/11/2008

The Virgins / Rich Girls

Des beaux gosses new-yorkais lookés à mort (le revival de la casquette à l'envers, c'est peut-être pour bientôt, on avait pas vu ça depuis Kriss Kross), qui boivent des bières dans les bars branchouilles avec de jolies nanas, ça vous dit quelque chose ? Non, ce ne sont pas The Strokes mais The Virgins, les petits derniers de la scène arty from NY, qui se réclament du Velvet Underground et des Talkings Heads, comme tout rock band new yorkais qui se respecte !

lls font fort tout de même les loulous : à peine formés (leur groupe !), les voilà qui assurent la première partie du concert de la grande Patti Smith pendant la Fashion Week parisienne. C'est d'ailleurs lors d'une séance photo pour Ryan McGinley (un photographe américain un peu flower power, connu pour avoir shooté ses amis à poil lors d'un road trip) que le chanteur, Donald Cumming rencontre le guitariste Wade Oates. Si c'est pas de l'anecdote fashionesque ça !

Pour la BO d'un dimanche arty/tranquilou, on s'écoute "rich girls", leur single tiré de l'album simplement intitulé "The Virgins":

 

15/10/2008

Come together ...

Oui et bien il fallait y réflechir avant de clamer ça à tue-tête, n'est-ce pas Mr. Ringo Starr (alias Richard Starkey, célèbre ex-batteur des Beatles, entré à l'origine dans le groupe pour remplacer Pete Best). Sur un message vidéo posté sur son site officiel (vraiment pas beau du tout soit dit en passant), Richie en a marre et le dit clairement à ses fans : Haro sur le courrier, les e-mails ou les petites culottes à dédicacer, c'est terminé ! "N'adressez plus de courriers, à quelque adresse dont vous disposez. Plus rien ne sera signé après le 20 octobre. Si l'enveloppe porte cette date, elle sera jetée " dixit Ringo himself. Fans, consolez-vous, vous pourrez toujours acheter les CD, sweat shirts ou cabas à l'effigie de RS ou télécharger des csonneries sur son site officiel ...

Il a pas raison Ringo ? C'est lui qui est arrivé le dernier dans la bande, il en a pas foutu une ramette, jamais composé une chanson et malgré tout, il encaisse tout de même le pognon alors pourquoi aller se faire suer à répondre au bas peuple qui lui voue un véritable culte ? Allez, peace and love Ringo !

 

Ringo.jpg

14:58 Publié dans Du son ! | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ringo starr, beatles

09/09/2008

Fan Attack !

Vraiment pas facile la vie de Rock Star en ce moment : entre Amy Winehouse qui se fait attaquer en justice par le festival Rock en Seine parce qu'elle a préféré aller jouer à sniffe-toi ça au lieu d'aller on-stage, voilà que Noel Gallagher, qu'on ne présente plus (mais qui est quand même le leader du groupe star de mes années collèges, bien que j'ai toujours je sois toujours une Blur addict, mais là n'est pas la question et cette soi-disant querelle m'a toujours paru injustifiée : Oasis c'est du pop-rock, Blur fait de la Brit pop, c'est clair non ?! Enfin que voulez-vous, il faut bien que les NME et autres Q trouvent de quoi alimenter leurs colonnes !) se fait attaquer par un spectateur, alors que le groupe interprétait un de leurs grands classiques, what's the story (morning glory) au festival d'Island Park à Toronto.

 

 

Au vu de la vidéo, on dirait bien que l'agresseur n'a pas bu que du petit lait avant de monter sur scène ... Liam, en bon frangin (et en bon sanguin de Manchester) a voulu s'y mettre lui aussi et montrer qu'il avait encore l'âge de se battre, comme au bon vieux temps ! Allez les gars, Don't look back in anger ;-)

 

13/06/2008

Supergrass en concert !

Outre son université et ses nombreuses bibliothèques, la ville d'Oxford nous a livrée des musiciens des plus talentueux: Syd Barret, fondateur de Pink Floyd (qui a terminé ses jours seul et dans la démence, dans un manoir au fin fond de la campagne anglaise) ou Radiohead, qui ont fait leur premiers concerts à la Jericho's Tavern. Dans un style un peu plus léger, Oxford compte parmi ses musiciens Supergrass, qui étaient en concert hier soir à l'Elysée Montmartre, pour la promo de leur dernier opus, Diamond Hoo Ha.

 

Supergrass, c'est un peu le groupe pop qui me suit depuis les années collège ! Il faut dire que leur 1er album, I should Coco, est sorti en 1995, en pleine vague Britpop, à l'époque où l'on achetait encore des cassettes audio, où toutes les filles étaient amoureuses de Damon Albarn et où il fallait se jeter sur le bouton "Rec" lorsque le single Alright (qui est d'ailleurs le titre phare du film Clueless, ça ne s'invente pas !) passait sur Fun Radio :-) ... Concert attendu avec impatience donc, réécoute assidue de la discographie dans l'après-midi (sorry les collègues pour cette psychorigidité les jours de concert !), notamment de Road to Rouen qui reste selon moi l'album le plus abouti du groupe. Le résultat ne décoit pas, le groupe dégage une énergie vivifiante, on a envie de repartir en voyage de classe à Stratford upon Avon, bref, on en redemande en sortant ! Allez, pour la nostalgie (notez que Gaz Coombes, le chanteur, arbore toujours ces superbes rouflaquettes et un sourire ultra brite soigné) :

 

 

30/05/2008

MGMT / Kids : la tuerie du mois de mai !

Attention, TOUTES les personnes qui ont écouté ce titre, "Kids" de MGMT (Management) sont devenus complètement accros ! Rien que cet après-midi, au bureau, elle a du passer dans mon Ipod une bonne trentaine de fois, un peu l'effet "Rebellion lies" d'Arcade Fire. Vous trouvez que le nom du groupe est bizarre ? Attendez, vous preferez peut-être dire le groupe de Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden ? Hum ... En tous cas, on me souffle que Sony BMG a parié sur eux, et ce pour 4 albums, et que leur producteur n'est autre que Dave Fridmann, qui sévit également avec les Flaming Lips ou Mercury Rev, pas des petits dossiers quoi ... Ready ?