Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2008

Peter Kitsch, vous connaissez ?

Attention, c'est du lourd ! Cette note aujourd'hui a double vocation :

 

1- de faire office de cadeau de Noël d'HappyFew à mes nombreux lecteurs et fervents commentateurs ! (Attendez la suite, vous comprendrez)

 

2- l'inauguration de la nouvelle catégorie "les stars du grenier du lundi" ! Oui parce que, c'est bien beau de balancer des vidéos (hyper drôles certes) le vendredi juste avant de partir en week end ou le mercredi, jour des marmots, mais qui pense à l'horreur du lundi matin ? Au fait que le prochain week-end est encore loin, très loin ? que le réveil va encore sonner 4 fois à des heures indues le matin ? J'ai donc décidé de prendre les choses en main et de réveiller notre mémoire collective pour vous dégotter les meilleurs moments qui ont fait des 80's et des 90's nos plus belles années (tout le monde y aura droit, d'AB productions aux publicités Banga, en passant par hugo délire, j'ai déjà plein d'idées pour vous mettre en joie dès le lundi !)

 

Alors on commence dès aujourd'hui avec une vidéo qui rendu complètement survoltée ma collègue à ma droite, pourtant habituée à mes frasques musicales ! Nous sommes en 1996, en plein pendant les essais nucléaires français, les sans-papiers sont expulsés de l'église St Bernard, un attentat à Port Royal fait 4 morts et plus de 150 blessés, bref c'est pas l'éclate en France ... Heureusement que Peter Kitsch nous a livré ce petit bijou musical, accompagnée de la délicieuse Olivia, au rôle prépondérant dans cette chanson. Allez, comme disent les Inconnus, on écoute et on en parle après !

 

 

Question : finalement, à réécouter les paroles, Peter kitsch ne serait-il pas l'homme ayant mis au point le langage texto avant l'heure, la classe ?